Phelix travaille actuellement à développer une nouvelle méthode de diagnostic sanguin, et / ou urinaire, rapide et très sensible, basée sur les phages.

Pourquoi avons-nous besoin d’un nouveau test de diagnostic pour détecter Borrelia spp.?

Les techniques de diagnostic d’une infection à Borrelia demeurent un sujet de controverse.Les praticiens peuvent éprouver des difficultés à poser un diagnostic de borréliose à cause du caractère non-spécifique des symptômes, qui se confondent souvent avec les symptômes de nombreuses autres maladies.

Le symptôme le plus évident de la maladie de Lyme est l’érythème migrant. Cependant, il n’apparaît pas dans tous les cas, et un grand nombre de patients ne se souvient pas avoir remarqué cette rougeur.

Les erreurs de diagnostic causées par l’usage de tests à faible sensibilité peuvent aboutir à des infections chroniques qui, si elles ne sont pas découvertes, peuvent déclencher des complications cardiaque et musculo-squelettique, ainsi que du cerveau et du système nerveux.

On estime que la méthode de diagnostic actuellement utilisée exclut environ 54 % des patients infectés..

Diagnostique de LymeCibleCaractéristiques du test
ELISA/Western BlotAnticorps anti-borrelia- Prouve indirectement la présence de Borrelia
- Spécifique, mais avec une faible sensibilité
- Ne montre pas si Borrelia est active ou non
- Ne distingue pas les sous-types de Borrelia
PCR 16S rRNA ou autre ADN - Détecte la présence de l'ADN de Borrelia
- Très spécifique, mais faible sensibilité
- Ne montre pas si Borrelia est active ou non
- Ne distingue pas les sous-types de Borrelia
Lymphocytes transformation test (LTT)Lypmphocytes auxiliaires de Borrelia- Prouve indirectement la présence de Borrelia
- Specifique, sensibilité variable
- Peut uniquement detecter les lymphocytes ayant été en contact avec Borrelia 45+/-15jours auparavant, donc limité dans les applications
- Ne distingue pas les sous-types de Borrelia
"Phage-based test" de PhelixDétection par les bactériophages - Peut prouver directement la présence de Borrelia active
- Très spécifique, et haute sensibilité
- Peut faire la différence entre Lyme et fièvre récurrente due à des souches de Borrelia
- Les prochains développements permettront le diagnostic d'un Lyme non-tardif, ainsi que la différentiation des sous-types de Borrelia

Méthodes actuelles de détection de Borrelia spp

  1. ELISA
    ELISA détecte les anticorps anti borrelia. Ce test produit parfois des résultats faux-positifs, et n’est donc pas utilisé comme test unique. Au stade précoce de l’infection, il est souvent négatif car les anticorps qui se sont développés contre Borrelia ne le sont pas en quantité suffisamment élevée, ou parce que la bactérie supprime la réaction immunitaire.
  2. Le Western Blot:
    Si le test ELISA s’avère être positif ou douteux, ce test est effectué pour confirmer le diagnostic. Dans cette approche en deux étapes, le Western Blot détecte les anticorps développés contre plusieurs protéines de Borrelia burgdorferi, l’espèce la plus courante causant la maladie.
  3. PCR:
    La PCR peut aussi être utilisée pour la détection spécifique de l’ADN ou de l’ARN d’organismes pathogènes, Borrelia burgdorferi, dans ce cas précis. La plupart des tests ne recherchant qu’une souche de bactérie, cela peut conduire à des faux négatifs.
    Ces tests peuvent aussi détecter dans le sang des anticorps anti Borrelia burgdorferi, alors même que la bactérie n’est plus présente.

Le bilan ci-dessous fournit une évaluation complète du développement et de l’application des test de laboratoire actuellement disponibles pour détecter la borréliose de Lyme. Les orientations futures qui visent à améliorer les tests existants, et le développement de nouvelles approches sont aussi abordées.
View in Fullscreen

Quand Phelix entre-t-il en scène ?

Phelix a mis au point un nouveau test PCR basé sur les phages pour détecter Borrelia spp., qui a une sensibilité accrue de 50% par rapport aux autres tests actuellement disponibles.
Il a aussi été confirmé que notre test PCR basé sur les phages avait une sensibilité significativement plus élevée que la PCR traditionnelle basée sur la région intergénique 5S-23S. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, un seul positif a été obtenu (IV) en utilisant la PCR traditionnelle, alors que la PCR basée sur les phages en a identifié deux.

pcr

Un test de détection de Borrelia par PCR nichée (ARN 16 S) a aussi été développé, il inclut un test PCR bactérien universel, suivi d’un test PCR pour Borrelia. Ce test PCR détectera toutes les souches de borréliose.

pcr2